États et cinéma en Afrique francophone. Pourquoi un désert cinématographique ?

États et cinéma en Afrique francophone. Pourquoi un désert cinématographique ?

En 2020, sur la vingtaine de pays concernés, plus de la moitié ne possèdent au plus qu’une seule salle de cinéma en activité, et rares sont ceux qui arrivent à produire et distribuer régulièrement ne serait-ce qu’un film par an. Production, distribution, exploitation des films, mais aussi industries techniques n’ont jamais existé que dans une minorité de ces pays. Pour tenter de comprendre le phénomène, dix-huit auteurs de quinze nationalités différentes en retracent l’histoire et les cheminements depuis 1960, posant des jalons sur cette question peu traitée du rôle des États africains francophones vis-à-vis de leur filière cinématographique nationale.

Sous la direction de Claude FOREST