Perampalam Meera

Perampalam Meera

Chercheuse rattachée à l’Institut de Recherche sur le Cinéma et l’Audiovisuel (Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Meera Perampalam est docteure en études cinématographiques et audiovisuelles. Sa thèse s’intitule : « Surveiller et Cadrer. Les caméras de surveillance dans le cinéma des années 1990 à nos jours » (sous la direction de Laurent Jullier, Sorbonne Paris Cité / Sorbonne Nouvelle – Paris 3, soutenue le 26 avril 2017).
Elle a par ailleurs exposé ses recherches à travers des articles scientifiques et de nombreuses interventions dans le cadre de colloques, journées d’études et séminaires. Ses travaux reposent sur l’étude d’objets contemporains et s’ancrent, entre autres, dans les domaines des Visual Studies, de l’Esthétique, de l’Histoire des formes et des techniques, de la Socio-Anthropologie. Meera Perampalam prolonge ses recherches, notamment sur la comédie, avec la co-organisation en 2020, du colloque consacré à la comédie française contemporaine, à l’Université Caen Normandie : https://frenchcomedie.sciencesconf.org
Enseignante à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, elle a notamment été A.T.E.R. à l’Université Caen Normandie, chargée d’enseignement à l’I.U.T. Paris-Est Marne-la-Vallée (Université Gustave Eiffel). Sa pédagogie du cinéma repose également sur l’ouverture de ses recherches vers des publics non-universitaires, tel qu’en témoignent son activité de critique et de conférencière (Université Inter-Ages – cycle sur la comédie contemporaine et internationale, présentation de films en salles, rédaction de dossiers pédagogiques).

Résumé de la thèse :
Surveiller et Cadrer. Les caméras de surveillance dans le cinéma des années 1990 à nos jours. « L’état de surveillance dans lequel est plongée la société contemporaine contraint à ériger des dispositifs spécifiques de sécurité. Les méthodes de surveillance utilisées relèvent principalement de l’observation et de l’écoute. De ce fait, le septième art, jouant sur « l’audio – visuel », se serait réapproprié certains de ces dispositifs comme celui de la caméra de surveillance. Ce travail de recherche s’inscrit dans le courant des Visual Culture Studies, et cherche à faire l’archéologie puis l’analyse d’un regard particulier, tel que le cinéma de fiction l’actualise très souvent depuis plusieurs années, celui des caméras de surveillance. Ainsi, la prolifération de ces images de surveillance dans les films montre l’impact de phénomènes sociaux dans la représentation tant des images des autorités, que celles produites par les citoyens A travers les concepts de la surveillance, en passant par ceux de la sousveillance, la caméra de surveillance au cinéma apporte des points de vues divers sur le monde qui nous entoure en puisant également dans des représentations hybrides via l’intermédialité proposée par les films. » https://www.theses.fr/2017USPCA047

Sélection de publications :

« Human after all ? (Dé)localisation et cartographie des images de surveillance » in BEJARANO DEWULF, Pauline ; BRAS, Nicolas ; SAGET, Frédéric-Pierre (dir). Capture d’écran : les flux numériques au cinéma. Bruxelles : Editions Yellow Now. A paraître : 2022.

« Teen Horror Stories : Horreurs adolescentes à l’ère du « vintage » audiovisuel » in CAROBOLANTE, Jean-Baptiste ; ORTOLI, Philippe (dir.). L’Image Hantée : le cinéma d’épouvante et
d’horreur américain contemporain. A paraitre : 2022.

« Quand la pub fait son cinéma : l’art du commercial aesthetics » in Collectif DAEM (dir.). Esthétisation des médias et médiatisation des arts. Paris : Editions L’Harmattan, 2016. (Collection Arts et Médias).

« L’Intime sous Surveillance : La Caméra au Foyer » in ROCHE, David ; SCHMITT, Isabelle (dir.). De l’intime dans le cinéma anglophone. Condé-sur-Noireau : Éditions Charles Corlet, 2015. (Collection CinémAction).

« Voyeurism and Surveillance: a Cinematic and Visual Affair » in PADVA Gilad; BUCHWEITZ Nurit (dir.). Sensational and Visual Pleasures in Cinema and Literature: The Phallic Eye. Londres : Palgrave-Macmillan, 2014.

Sélection de communications :

Surveillance « cinématographiquement » rapprochée, 3e colloque international série Littérature et cinéma / Film & Littérature Colloquium series : De près, de loin, le proche et le lointain, Fareway close. Université de Paris. Université Paris Diderot, Université Sorbonne Nouvelle. Reporté, à venir : du 16 au 18 mars 2022.

So Childish ? Les Comédies familiales et leurs « drôles » de gosses, Journée d’études : Rire à tout prix : la comédie américaine des années 1990. Université́ Paris 8 – Vincennes- Saint-Denis. A venir : 14 octobre 2021.

Roma : De l’esthétisation du réel au processus de mémoire, par Alfonso Cuaron, XLIème Congrès International d’Américanisme, Immaginario e memoria : studi culturali. Centro Studi Americanistici « Circolo Amerindiano », Palazzo dei Priori, Pérouse, Italie, 7 au 12 mai 2019.

La littérature de jeunesse « adoptée » par Steven Spielberg, Colloque international, Cinéma et
littérature de jeunesse : quelles passerelles entre écrits et écrans ? Bibliothèque nationale de France / Centre national de la littérature pour la jeunesse et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’Université́ Paris-Saclay. BNF, 14 au 16 novembre 2018.

Surveillance Narratives : a cinematographic look on Big Brother’s gaze, Colloque international Narrative. ISSN : International Society for the Study of Narrative. Metropolitan Manchester University, Grande-Bretagne, 27 au 29 juin 2013.

 

Thèse : https://www.theses.fr/2017USPCA047
Academia.edu : https://paris3.academia.edu/MeeraPerampalam
ADRC : https://adrc-asso.org/accompagnement/intervenants-patrimoine/meera-perampalam
IMDb : https://www.imdb.com/name/nm3961092/
UniFrance : https://www.unifrance.org/annuaires/personne/367812/meera-perampalam

CONTACT

Maison de la recherche
de la Sorbonne Nouvelle
IRCAV

Adresse: 4 rue des Irlandais, 75005 Paris
Téléphone: +33 (0) 1 55 43 08 93 (pôle des unités de recherche)

TOP