Un Atlas pour s’exercer. La forme-atlas au XXe siècle

Journées d'étude organisées les 18 et 19 octobre 2012 au Centre allemand d'histoire de l'art à Paris

Speakers

Castro Teresa
MCF - Université Paris 3
Blümlinger Christa
PR - Université Paris 8

Start

18 octobre 2012

End

19 octobre 2012

“Un atlas pour s’exercer”, “ein Übungsatlas”. C’est ainsi que Walter Benjamin décrit dans sa Petite histoire de la Photographie (1931) le livre de photographies d’August Sander Antlitz der Zeit (1929), première présentation publique du projet Menschen des 20. Jahrhunderts. Conçu comme tentative d’élaborer, à travers la photographie et le montage, un portrait objectif de la société allemande des années 1920, le projet de Sander était organisé en sept grandes catégories allant du paysan [Der Bauer] jusqu’aux “derniers” de la société [die letzten Menschen], en passant par l’artisan [Der Handwerker], la femme [Die Frau], les métiers [Die Stände], les artistes [Die Künstler] et les habitants des grandes villes [Die Großstadt].

En s’appuyant sur ce passage de Walter Benjamin, qui attribue une véritable valeur épistémique et politique au projet physiognomique de Sander avec son organisation visuelle, le colloque “Ein Übungsatlas”. Die Atlas-Form im 20. Jahrhundert / “Un Atlas pour s’exercer”. La forme-atlas au XXe siècle se propose d’articuler une réflexion suivant quatre axes qui se croiseront à plusieurs reprises :

– Le statut spécifique de la “forme-atlas” en tant que dispositif d’organisation, de présentation et d’orientation, vis-à-vis de formes comparables comme la collection ou l’archive ;
– Le rôle épistémique et politique des atlas au XXe siècle ;
– Les formes de montage déployées par les différents atlas qui seront analysés dans le cadre du colloque, et les relations visuelles, spatiales et sémantiques qui y sont envisagées
– L’atlas comme “exercice” pour “ré-apprendre à voir”.
Le colloque se propose d’entamer une réflexion autour de ces interrogations, en s’appuyant sur des objets du XXe siècle où le dispositif “atlas” semble être à l’œuvre, et ce à travers différents domaines : de la cartographie aux arts plastiques, de la photographie au cinéma, des archives aux expositions, de l’histoire des formes à la critique de la culture.

>>> Voir le programme de la journée d’étude

Organisation : Andreas Beyer, Angela Mengoni, Antonio Somaini

CONTACT

Maison de la recherche
de la Sorbonne Nouvelle
IRCAV

Adresse: 4 rue des Irlandais, 75005 Paris
Téléphone: +33 (0) 1 55 43 08 93 (pôle des unités de recherche)

TOP