La projection des films dans le contexte des Instituts français et des Alliances françaises dans le monde

START:
1 janvier 2017
DURATION:
en cours

INSTRUCTORS:

Forest Claude
PR émérite Université de Strasbourg - membre titulaire
Kitsopanidou Kira
PR Université Sorbonne Nouvelle - membre titulaire
Pisano Giusy
PR ENS Louis Lumière - membre titulaire

Ce programme de recherche se propose de rassembler, en quatre temps et quatre lieux, chercheurs, historiens, sociologues, acteurs du cinéma et de l’audiovisuel, professionnels de l’action culturelle extérieure, afin d’actualiser l’état des connaissances sur les salles de cinéma des établissements culturels français qui ont animé ou animent toujours la vie culturelle des villes du monde entier, de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe. Si nombre d’études universitaires ont permis d’éclairer l’apport des cinémathèques ou des salles art et essai, l’action culturelle extérieure française, dans le secteur du cinéma, volet essentiel de la diplomatie culturelle, a été peu explorée.De Pékin à Séoul en passant par Hong Kong, Bangkok, New York, Alger, Berlin, Londres, La Havane ou Safi, les services culturels français de l’Ambassade (SCAC, CCF, puis IF) et les Alliances françaises ont géré et gèrent encore leurs propres salles de cinéma, au sein de leurs établissements. Le réseau culturel français organise chaque année, dans plus d’une centaine de salles (dont 50 numérisées), plus de 36000 projections.

Organisées dans un contexte souvent contraignant – d’enracinement des valeurs traditionnelles, de contrôle politique et d’américanisation des sociétés (explosion des multiplexes et d’un cinéma mainstream) – les programmations éclectiques de ces salles et les rencontres les succédant ont marqué des générations de femmes et d’hommes, acteurs des mutations de leurs pays.L’objectif de ce programme est d’analyser le rôle passé et présent de ces salles dans la diffusion du cinéma français ainsi que leur participation au développement des industries cinématographiques locales. Les résultats permettront également d’enrichir d’une part les recherches en cours des trois doctorants à l’origine de son organisation et d’autre part de prolonger celles entamées lors d’échanges scientifiques internationaux, notamment avec la Corée du Sud, l’Amérique du Nord et la Chine.L’ambition de ce projet de recherche étant avant tout de contribuer à mettre en lumière ce pan méconnu de l’histoire du cinéma, et ainsi de constituer et conserver la mémoire de ces salles, nous proposons de faire dialoguer praticiens, artistes, techniciens et universitaires.

Direction et organisation : Claude Forest (Professeur à l’Université de Strasbourg, spécialiste en économie du cinéma et l’audiovisuel/IRCAV), Sora Song (Doctorante EHESS, lectrice à l’INALCO), Kira Kitsopanidou (Professeure en cinéma et l’audiovisuel à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3/IRCAV, spécialiste en économie du cinéma et de l’audiovisuel), Narimène Laouadi (Doctorante Université Sorbonne Nouvelle Paris 3/IRCAV), Alexandre Labruffe (Directeur de l’Alliance française de Busan entre 2012-2016 et doctorant à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3/IRCAV), Giusy Pisano (Professeure des Universités ENS Louis-Lumière/Université Sorbonne Nouvelle Paris 3/IRCAV).

>>> Présentation du programme de recherche